Détection des matières indésirables dans les biodéchets

par Leonore Schaller

Des matières indésirables sont présentes dans les biodéchets depuis qu'ils sont collectés séparément puis compostés. Dans le passé, cependant, ceci ne constituait pas un problème majeur dans les installations de compostage de quartier, car les pollueurs étaient généralement rapidement identifiés et les mesures appropriées pouvaient être prises.

Aujourd'hui, avec la collecte sélective des déchets verts et leur valorisation dans des installations industrielles de compostage et de méthanisation, cette tâche est devenue plus difficile. Biomasse Suisse s'est penché sur cette problématique et nous avons mené diverses campagnes d'information pour réduire les matières indésirables. Comme mesure supplémentaire, nous avons développé un système complètement nouveau en collaboration avec des partenaires industriels. Lorsque le conteneur est vidé dans le véhicule de collecte, les impuretés contenues dans les déchets verts sont scannées et examinées pour détecter ces indésirables. Ces informations sont envoyées du véhicule de collecte aux communes avec d'autres données telles que le poids du conteneur ou l'emplacement. Grâce aux informations sur la qualité des déchets verts, les municipalités peuvent désormais transmettre des informations très précises aux personnes concernées et, si nécessaire, imposer des sanctions.

Vous trouverez ici la contribution de la SRF de l'essai à Winterthour. 

Retour